Coolsculpting ? Questions et réponses

Coolsculpting ? Questions et réponses

Revenons à la fin du XIXème siècle, date à laquelle les cavalières cessèrent de monter à cheval en amazone pour monter à califourchon. Quel rapport avec la cryolipolyse me direz-vous? Et bien c’est à cette époque que les femmes ont expérimenté pour la première fois l’effet du froid sur le tissus graisseux! Fini les robes larges, lourdes et chaudes, place aux pantalons! Et c’est ainsi que la partie extérieure des cuisses fut exposée pour la première fois au froid durant l’hiver. Au printemps, quelle surprise pour ces femmes de découvrir des zones de dépression cutanée au niveau de leurs cuisses! Mauvaise surprise en fait, sachant qu’à l’époque les femmes aimaient leurs rondeurs! Ce n’est que deux siècles plus tard qu’un Professeur de Harvard, le Pr Coleman, s’est intéressé à ce phénomène. Permettez-moi donc de vous offrir une petite parenthèse scientifique truffée de jargon médical pour vous l’expliquer. La cellule graisseuse, très joliment appelée adipocyte, est comme un petit ballon rempli de graisse. Aux alentours de 20-25 ans, la quantité d’adipocytes de notre organisme va rester stable jusqu’à la fin de nos jours, ces derniers se remplissant ou se vidant en fonction de la variation de notre poids. Lorsqu’un adipocyte est exposé à une température extrême , un phénomène d’apoptose va se déclencher, engendrant une mort cellulaire. En effet, la cellule graisseuse est sensible au froid. Lorsque le température au sein de l’adipocyte atteint le 3-5°C, le noyau de la cellule va envoyer un message à l’origine d’une processus responsable de la mort de la cellule. Une forme de suicide! Ensuite, cette cellule morte va être éliminée de manière naturelle, comme toute autre cellule morte (peau, intestin, etc.) par nos cellules « poubelles », les macrophages. Que va donc faire le Cryolipolyse? Et bien, grâce à un applicateur, le bourrelet graisseux récalcitrant au sport ou à toute forme de régime, ce bourrelet qui vous cause tant de tracas, va être aspiré à l’intérieur du dispositif et refroidi à une température d’environ 3°C pendant une heure. Suite à cela, le fameux processus d’apoptose va se mettre en route avec pour conséquence la mort de 15 à 30% des adipocytes exposés. C’est comme une liposuccion, mais sans la chirurgie! Les suites du traitement sont extrêmement simples et les rares effets secondaires (hématomes, rougeurs…) disparaissent en quelques jours. Il vous faudra avoir de la patience pour visualiser les résultats car le processus d’élimination des adipocytes morts étant naturel, il faudra compter environ 3 mois avant de pouvoir contempler votre nouvelle silhouette. Une autre bonne nouvelle? le résultat est définitif, les adipocytes sont éliminés définitivement et ne reviendront pas, pour autant que vous gardiez une bonne hygiène de vie. Dr SGL

Rate this post

Leave Your Comment

Your email address will not be published.*

*

code